Ce journal s'autodétruira…

$(openssl rand -base64 12)

Je suis pas prêt⋅e. Mais alors pas du tout. Pendant les vacances de Noël j’ai eu la chance de participer à un truc cool et par conséquent d’avoir passé un très bon moment. J’ai rencontré des gens. J’ai parlé avec eux. Incroyable.
Mais en même temps plus on avance dans l’année plus je vois les gens de mon âge grandir et ressembler au stéréotype d’adulte que j’avais quand j’étais petit⋅e. Et ça la fout mal.
J’ai toujours été en décalage avec les gens de mon âge. Depuis que je suis en âge d’interagir avec d’autres humains je suis attiré⋅e par ceux plus âgés que moi. Mes parents me trouvaient mature pour mon âge. Soit. Ça arrive. Mais depuis quelques années j’ai quasiment plus aucune relations avec les autres. Juste moi et ma dépression. Depuis quelques mois je recommence à me rapprocher des gens dans ma classe ou même de vrais gens de la vraie vie comme pendant les vacances du mois de décembre.
Maintenant c’est moi l’enfant. J’ai perdu mon avance et pris du retard. Scolairement aussi. Est-ce que ça a un rapport ?
Bref. Tout ça pour dire que je vois ces gens grandir ou être grand et que moi je suis largué⋅e derrière et je me sens mal. Je pourrais jamais survivre dans le monde.

J’ai de nouveau un peu de joie de vivre. Parfois. Mais je sais que j’arriverai à rien. Vraiment quand je pense rationnellement à part le suicide aucune autre option me semble logique et censée. Mais j’ai si peur de me suicider. C’est vraiment con. Ça serait plus facile. Je suis pas un⋅e battant⋅e. Je suis dans le groupe de ceux qui abandonnent au deuxième essaie manqué. J’ai aucune volonté de faire mieux. Tout semble si vain. Tout est vain. Mon existence n’a aucun sens aucun but. C’est pas grave. C’est comme ça pour tout le monde. Sans exception. Je comprends pas comment les autres personnes font pour avoir envie de continuer en sachant ça. Peut-être qu’ils ne le savent pas. Peut-être qu’ils oublient. Mais ça sert à rien d’oublier. Ça change rien.

J’ai mal.

Sinon je me demandais. On peut demander à quelqu’un « Hey je te trouve tout à fait charmant⋅e, on pourrait faire du sexe afin d’assouvir les pulsions animales de nos organismes ? »
Je suis une ignoble bête. Un monstre. Désolé⋅e.

Cet écrit commence à être beaucoup trop long et à partir dans tout les sens. Salut.
Missy…